Les nausées impossibles de Clémentine

Sandra Cornaz Blog, Grossesse Leave a Comment

Voici le témoignage de Clémentine qui a vécu des grossesses avec un symptôme d’hyperémèse gravidique. Elle vous en parle à ma demande. Je souhaite sincèrement que les mamans qui souffrent de cette pathologie pendant la grossesse ne se sentent plus seules, folles, jugées et incomprises.

Bonjour,

Je me présente, Clémentine 36 ans, maman de 2 enfants, Neev 4 ans et Liyah 18 mois.

Pour mes 2 grossesses, j’ai vécu l’enfer de l’hyperémèse gravidique (HG).

Pour ma première grossesse, les premières nausées sont arrivées vers 8sa (semaines d’aménorrhée). Au début, je n’y connaissais rien, et je pensais qu’être dans cet état était quelque chose de normal les premiers mois d’une grossesse. Malgré les dizaines de vomissements par jour. Malgré la nausée 24/24.

À chaque fois que j’en parlais, aussi bien à mes proches qu’au personnel médical, pour eux c’était tout à fait normal.

J’ai perdu 5 kg.

Comme c’était un premier enfant, et que j’avais déjà arrêté de travailler, c’est vrai que c’était facilement gérable. Je restais allongée au calme, les nausées se sont enfin calmées vers 15sa et j’ai pu finir ma grossesse plus ou moins paisiblement.

Pour ma seconde grossesse, une catastrophe !

Des nausées +++. C’est même ça qui m’a décidée à faire un test de grossesse ! Et j’en étais qu’à 5sa… Les vomissements sont vite apparus. Moins d’une semaine après le test, j’ai déjà vomi jusqu’à 20 fois dans une journée !

Je ne pouvais vraiment rien boire, ni manger : sur une journée, mes repas se résumaient à 3 ou 4 grains de maïs grillés et une gorgée de coca…

Les nausées ainsi que les vomissements étaient ultra violents.

Toujours le même discours reçu par les professionnels de santé : rien d’inquiétant selon eux, malgré mes 10kg en moins et mon alimentation médiocre (si on pouvait encore parler d’alimentation !)

Au début de ma grossesse, j’étais à 60kg, je suis arrivée à 49kg en un mois, le tout avec un bambin de 21 mois à gérer !!!

On m’a donné du Donormyl© couplé avec de la B6, mais pas de résultat. J’ai vécu un véritable enfer !

J’étais même limite à en envisager un avortement tellement c’était difficile.

Vers 15sa, j’ai fait une séance d’acupuncture avec ma sagefemme. Les crises de vomissements se sont arrêtées. Il ne restait que quelques nausées, mais j’ai pu revivre un peu.

Je pensais que c’était définitivement passé sauf que… vers 26sa… les crises se sont remises en marche avec en prime des brûlures d’estomac !

J’ai vécu une fin de grossesse horrible, j’ai vomi jusqu’au jour J, mon seul répit a été l’accouchement.

J’ai tellement été traumatisée que je ne veux plus entendre parler de grossesse.

Gérer cet enfer avec 2 enfants, c’est limite impossible.

                                                                                     Clémentine

J’espère sincèrement que le témoignage de Clémentine, tout comme celui de Marion (https://hapto-bienetre.fr/blog/hyperemese-gravidique-je-lai-vecue/) amènent l’entourage des femmes enceintes à être plus compréhensif et plus soutenant… et les professionnels de santé à modifier leurs croyances !

Pour écrire à Clémentine : @Yaffa Neev TemStk

Photo 

  1. Clémentine

Vous avez aimé cet article ? Dites-le ! Partagez-le et commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *